Installer Sharelatex sur son serveur

8.00 avg. rating (85% score) - 1 vote
Partager:

S’il y a bien quelque chose que j’aime c’est de pouvoir tout faire et partout. Malheureusement, travailler un document LaTeX partout n’est pas toujours facile, car il faut toujours avoir à porté de main ces fichiers .tex(logique) et avoir une installation LaTeX de disponible ce qui est encore moins probable contrairement à Word et co.
D’où l’idée d’utiliser une version en ligne pour écrire mes documents, car on n’a rien à gérer ou installer et on peut l’utiliser partout. Son seul inconvénient ? Avoir internet^^.

Grâce à notre ami Google, j’ai trouvé un site très sympathique: « ShareLatex.com » qui comme son nom l’indique permet d’écrire des documents LaTeX en lignes.
Un autre avantage avec ShareLatex c’est qu’on peut travailler à plusieurs sur nos documents juste en lecture ou éditables par les personnes autorisées. Il y a aussi un gestionnaire de version ce qui est assez utile si on a fait une petite bêtise et un chat pour discuter et plein d’autres petites options de configuration…

C’est bien beau tout ça, mais pourquoi l’article ? Parce que le projet est devenu libre le 21 février 2014 pour que la communauté puisse l’améliorer!!!! Il est disponible sur github. On va donc pouvoir l’installer.
Le top non ?

Sur un Raspberry Pi

Pour le tuto, j’ai installé ShareLatex sur un Raspberry Pi qui est sous Raspbian, un os basé sous Débian qui est la distribution officiel du Raspberry Pi.
Que dire: Sur un Raspberry Pi c’est invivable et quasi inutilisable.
Test N°2: Overclocker le Raspberry Pi en mode Turbo soit au max. ShareLatex démarre plus vite, mais pas concluant. Bref à éviter.
On ne pouvait de toute façon pas espérer mieux d’un Raspberry Pi qui je le rappelle n’est pas très puissant.
A éviter donc.

Le Raspberry Pi poussé dans ces derniers retranchements avec ShareLatex

Le Raspberry Pi poussé dans ces derniers retranchements avec ShareLatex

Je l’ai aussi installé sur un serveur sous Débian: mon blog. Il est bien sur plus puissant et ça fonctionne^^.
Une démo est disponible à cette adresse: http://sharelatex.simonbhb.fr ou vous avez bien sur la version officiel ici: https://www.sharelatex.com.

Note:
Pour mon premier vrai gros tuto, j’ai essayé d’être le plus précis possible pour que ce tuto puisse être réalisé par tous. Il y a donc beaucoup d’images et les commandes sont détaillées le plus possible pour vous guider même s’il n’y a rien d’extraordinaire.
Comme j’ai commencé le tuto sur un Raspberry Pi, les photos ont été réalisées avec le Raspberry Pi, mais chez vous ça devrait à peu près être pareil.

Les étapes

On se met à jour

Avant de commencer, on va faire un petit update pour mettre à jour la liste des paquets:


sudo apt-get update

Puis upgrade pour télécharger et installer les mises à jour:


sudo apt-get upgrade

On commence!!!

Maintant qu’on est à jour, on va commencer. Tout d’abord je tiens à préciser que ShareLaTeX n’est pas qu’un package pret à l’emploi qu’on install et prêt à utiliser. ShareLaTeX utilise une multitude de programme divers pour fonctionner comme MongoDB, Redis ou encore nodejs. On va donc les installer un par un dans la suite du tuto.

Pour commencer, on va installer quelques petites choses:


sudo apt-get install mongodb-server texlive make git build-essential unzip
Téléchargement et installation de mongodb-server

Téléchargement, installation et démarrage de mongodb-server…

Explication de ce que l’on vient d’installer:

  • MongoDB: est un système de gestion de base de données orientée documents, répartissable sur un nombre quelconque d’ordinateurs et ne nécessitant pas de schéma prédéfini des données. Il est écrit en C++ et distribué sous licence AGPL. Il fait partie de la mouvance NoSQL(wikipedia).
  • texlive: est une distribution TeX libre visant à fournir un environnement TeX/LaTeX
  • make: sert à compiler les programmes
  • git: Git est un logiciel de gestion de versions décentralisé. C’est un logiciel libre créé par Linus Torvalds, créateur du noyau Linux(wikipedia)
  • build-essential: permet de construire des paquets Debian(Google pour plus d’informations)
  • unzip: va déziper les fichiers compresser( O_o )

Installation de Redis

On va maintenant installer Redis. Qu’est-ce que Redis ? Definition de wikipedia:

Redis (de l’anglais REmote DIctionary Server qui peut-être traduit par « serveur de dictionnaire distant » et jeu de mot avec Redistribute1) est un système de gestion de base de données clef-valeur scalable, très hautes performances, écrit avec le langage de programmation C ANSI et distribué sous licence BSD. Il fait partie de la mouvance NoSQL et vise à fournir les performances les plus élevées possibles.
Une des principales caractéristiques de Redis est de conserver l’intégralité des données en RAM. Cela permet d’obtenir d’excellentes performances en évitant les accès disques, particulièrement coûteux.

On va installer çà dans /opt, on va donc faire:


cd /opt/

Ensuite on télécharge Redis(Vérifier si il y a une version plus récente avant):


sudo wget http://download.redis.io/releases/redis-2.8.17.tar.gz
Téléchargement du programme Redis

Téléchargement du programme Redis

Il faut maintenant le décompresser(Commande à modifier suivant la version de Redis téléchargé):


sudo tar xzf redis-2.8.17.tar.gz

Puis on rentre dans le dossier(Commande à modifier suivant la version de Redis téléchargé):


cd redis-2.8.17
Décompression de Redis

Décompression de Redis

Et on utilise la commande make pour compiler Redis:


make

Ce qui donnera ce genre de chose:

Compilation de Redis

Compilation de Redis

Ce qui n’est pas très intéressant. Cette étape peut être plus au moins longue. Et quand c’est fini:

Compilation de Redis terminé

Compilation de Redis terminé

Puis on termine par un:


sudo make install
Installation de Redis

Installation de Redis

Il nous reste plus qu’a installer le script pour le lancer au démarrage du PC ou du serveur pour qu’il démarre tout seul. On à plus qu’a le placer dans un fichier qu’on appellera redis-server dans /etc/init.d/ soit: /etc/init.d/redis-server

On fait donc un petit:


sudo nano /etc/init.d/redis-server

Et on colle ça dedans:

Afficher le code

Ensuite on change les droits du fichier:


sudo chmod 755 /etc/init.d/redis-server

Et on l’ajoute au démarrage:


sudo update-rc.d redis-server defaults

On remplace les paths(Commande à modifier suivant la version de Redis téléchargé):


sudo sed -i 's#/usr/bin/redis-server#/usr/local/bin/redis-server#' /etc/init.d/redis-server
sudo sed -i 's#/etc/redis/redis.conf#/opt/redis-2.8.17/redis.conf#' /etc/init.d/redis-server

On crée un compte utilisateur pour Redis(Commande à modifier suivant la version de Redis téléchargé):


useradd -d /opt/redis-2.8.17/ redis
chown -R redis:redis /opt/redis-2.8.17/

On peut maintenant le démarrer:


sudo service redis-server start

On va maintenant voir si Redis est bien démarré avec la commande:


sudo netstat -taupen

Ce qui donne chez moi:

Redis est démarré

Redis est démarré

On peut voir que Redis tourne ainsi que d’autre logiciels comme nginx qu’on aura besoin dans la suite du tuto(on pourrait aussi utiliser apache).

Installation de latexmk

On va maintenant installer latexmk. Mais qu’est ce que ce latexmk ? Un peut de lecture:

Pour compiler facilement un document latex, latexmk est l’utilitaire indispensable. Il permet de produire un pdf sans avoir à lancer manuellement cinq fois la commande pdflatex ou biber pour intégrer la bibliographie…(Source)

En gros c’est juste quelque chose qui permet de gagner du temps quand il y a besoin de plusieurs compilation pour générer le PDF^^. Pour pas changer on va le télécharger dans /opt:


cd /opt/

Puis on le télécharge:


sudo wget http://mirrors.ctan.org/support/latexmk.zip
Téléchargement de latexmk

Téléchargement de latexmk

On dézip le fichier:


sudo unzip latexmk.zip

On rentre à l’intérieur:


sudo cd latexmk

On va maintenant copier, déplacer et changer les droits de latexmk:


cp latexmk.pl /usr/local/bin
sudo mv /usr/local/bin/latexmk.pl /usr/local/bin/latexmk
sudo chmod +x /usr/local/bin/latexmk

Installation de nodejs

On doit maintenant installer nodejs. Mais qu’est ce que ce nodejs ? Un peut de lecture:

Node.js est une plateforme logicielle libre et événementielle en JavaScript orientée vers les applications réseau qui doivent pouvoir monter en charge. Elle utilise la machine virtuelle V8 et implémente sous licence MIT les spécifications CommonJS. Node.js contient une bibliothèque de serveur HTTP intégrée, ce qui rend possible de faire tourner un serveur web sans avoir besoin d’un logiciel externe comme Apache ou Lighttpd, et permettant de mieux contrôler la façon dont le serveur web fonctionne(wikipedia).

Pour l’installer on pourrait faire un simple(ne pas taper la commande):


sudo apt-get install nodejs

MAIS on aurait une version assez ancienne surtout qu’il est recommendé d’avoir la version 0.10 minimum ou plus et npm, on va donc le compiler. On va dans /opt:


cd /opt

On télécharge le fichier(Vérifier si il y a une version plus récente avant):


sudo wget http://nodejs.org/dist/v0.10.22/node-v0.10.22.tar.gz

On dézip(Commande à modifier suivant la version de nodejs téléchargé):


sudo tar xfz node-v0.10.22.tar.gz

Et on rentre dans le dossier(Commande à modifier suivant la version de nodejs téléchargé):


cd node-v0.10.22

Une fois dans le dossier on tape:


sudo ./configure
Commande ./configure pour nodejs

Commande ./configure pour nodejs

Puis on tape:


sudo make

Cette étape peut être longue. Il faut être patient.

Compilation de nodejs

Compilation de nodejs

Une fois que c’est fini, on installe:


sudo make install

L’installation de nodejs est maintenant terminée, on va voir si nodejs fonctionne bien. Pour le tester, on va créer un document test.js ou on va mettre dedans:


var date_test = new Date().toLocaleTimeString();
console.log('Il est: '+date_test+' et nodejs fonctionne!!!');

Ensuite on test, ce qui donne si ça fonctionne:


sudo node test.js
Il est: 20:46:21 et nodejs fonctionne!!!

On peut aussi vérifié la version de nodejs:


sudo node -v
v0.10.22

En bonus on à eu l’utilitaire npm qui est le gestionnaire de packet officiel de nodejs qu’on va avoir besoin pour la suite. Pour vérifier la version de npm:


sudo nmp -v
1.3.14

Installation de ShareLatex

Les choses sérieuses commencent: on va télécharger ShareLatex. On va donc dans /opt:


cd /opt

Puis on fait:


sudo git clone https://github.com/sharelatex/sharelatex.git sharelatex

Ce qui va téléchargerle dépot github de ShareLatex dans le dossier sharelatex.

Clonage du déport ShareLatex

Clonage du dépot ShareLatex

Ensuite on rentre dans le dossier:


cd sharelatex

Puis:


sudo npm install

Cette étapes et les suivantes peuvent être longue suivant votre connexion.

Installation de ShareLatex

Installation de Sharelatex

Quand c’est finit, on va installer grunt: c’est un outil qui permet de créer des tâches automatisées en JavaScript:


sudo npm install -g grunt-cli
Suite de l'installation

Suite de l’installation

Et pour finir:


sudo grunt install
C'est presque la fin!!!

C’est presque la fin!!!

Il ne reste plus qu’a créer un compte utilisateur pour ShareLatex:


sudo useradd -d /opt/sharelatex/ sharelatex
sudo chown -R sharelatex:sharelatex /opt/sharelatex

Premier démarrage de ShareLatex

Maintenant que tout est installé, on pourrait presque démarrer ShareLatex pour tester et voir si ça fonctionne. Malheureusement on ne va pas faire ça tout de suite( :) ).

On va déja voir si l’installation est ok:


sudo grunt check --force

Ce qui donne chez moi:

On test l'installation

On test l’installation

Vous aurez sans doute des warnig car certains packages seront manquants comme aspell ou par exemple Redis ou MongoDB qui n’est pas démarré(Ca arrive^^)… Comme on peut le voir aspell est installé et les langues disponibles sont affiché, c’est un correcteur orthographique qui sera disponible dans l’éditeur.

Si aspell n’est pas installé:


apt-get install aspell

Si il n’y a pas d’erreur, on peut enfin démarrer notre installation. On va dans:


cd /opt/sharelatex

Puis on le démarre:


sudo -u sharelatex grunt run

Des commandes vont défiler, il faut donc être patient. Quand vous obtiendrez ceci c’est que ShareLatex est chargé ou sur le point de l’être et donc utilisable:

Sharelatex vient de démarrer

Sharelatex vient de démarrer

On peut donc aller sur notre navigateur favori et admirer ShareLatex. Pour cela, il faut se rendre à l’adresse http://localhost:3000, car ShareLatex fonctionne sur le port 3000.

La page de connexion de Sharelatex

La page de connexion de Sharelatex

Ca risque de ne pas fonctionner si vous être pas sur le même PC ou si vous utiliser un serveur comme moi.
Pour y accéder on va devoir installer nginx qui est un logiciel libre de serveur Web. Si par contre vous utilisez Apache pour ne pas installer nginx vous pouvez utiliser mon tuto: Enlever le port dans une url avec apache.

Installation de nginx

On va donc installer nginx:


sudo apt-get install nginx-extras

Une fois qu’il est installé, on va dans:


cd /etc/nginx/sites-available

On sauvegarde la configuration par defaut(pour la restaurer si on en à besoin):


sudo cp default default_sauvegarde

Puis on fait un:


sudo nano default

Et on remplace la configuration par celle si:

Afficher le code

Ensuite on redémarre nginx:


sudo /etc/init.d/nginx restart
Restarting nginx: nginx.

Maintenant si vous retourner dans votre nagigateur à l’adresse ip de votre server ou PC nginx devrait afficher une jolie erreur.
Pas de panique, c’est juste par ce que ShareLaTeX n’est pas démarré:


502 Bad Gateway
nginx/1.6.2

On va indique à ShareLatex qu’il tourne dérrière un Proxy. On va édité le fichier config:


sudo nano /opt/sharelatex/config/settings.development.coffee

Il faut aller jusqu’a la partie sur le proxy et y mettre true comme ici:


# If you are running ShareLaTeX behind a proxy (like Apache, Nginx, etc)
# then set this to true to allow it to correctly detect the forwarded IP
# address and http/https protocol information.
behindProxy: true

Pour finir, on à juste à rédémarrer ShareLatex. On retourne dans le dossier de ShareLaTeX:


cd /opt/sharelatex

Puis on le redémarre:


sudo -u sharelatex grunt run

ShareLaTeX est maintenant accessible si vous utiliser un serveur comme moi ou depuis un autre PC.

Première utilisation

Maintenant il ne reste plus qu’a s’inscrire en cliquant sur « Register »:

Le formulaire d'inscription

Le formulaire d’inscription

Ensuite on arrive ici:

Ici, on gère nos projets, on en crée...

Ici, on gère nos projets, on en crée…

Comme on peut le voir: en Cliquant sur « New Project » tros options sont possibles:

  • Créer un projet vide
  • Créer un projet avec un exmple
  • Uploader notre travail, ce qui permet de gagner beaucoup de temps

Malheureusement si vous avez testé la version officiel vous avez du remarquer une option supplémentaire: les templates qui sont une suite d’exemple de CV, lettre de motivation… pour démarrer un projet ne sont pas disponibles :( .

Listes des templates

Listes des templates sur la version officiel de ShareLaTeX

Photo de l’éditeur en action:

Exemple d'un projet créé par ShareLatex

Exemple d’un projet créé par ShareLatex

Comme on peut le voir l’interface est assez simple et facile à prendre en main tout en étant assez complète, elle se compose de trois colonnes:
La première contient les fichiers du projet. On peut aussi y créer des dossiers et déplacer les fichiers par drag&drop pour bien organiser notre projet. La colonne du milieu contient notre code et la dernière affiche le PDF généré ou les logs avec au dessus le bouton pour compiler le PDF ou le télécharger.
Ces colonnes sont aussi redimensionnables et on peut les cacher pour gagner de la place ce qui est appréciable.

Tout en haut à droite on à plusieurs icones. Le premier permet de partager un document avec une listes des personnes qui peuvent y accéder avec leur drois sur le projet:

On peut travailler à plusieurs sur un document

On peut travailler à plusieurs sur un document

Le second très utile, c’est le gestionnaire de version:

Le gestionnaire de version

Le gestionnaire de version

Le dernier et pas des moindres:

Le chat

Le chat

Il y a un autre menu « caché » bien pratique qui permet de personnalisé encore plus ShareLaTeX, pour l’afficher il faut cliquer sur l’icone tout en haut à gauche symbolisé par plusieurs traits:

Le menu bien pratique

Le menu bien pratique

Ce menu bien pratique permet beaucoup de choses:
De télécharger son code pour garder une sauvegarde de notre travail et un autre bouton pour télécharger le PDF. Il y aussi une option pour dupliquer le projet ou y publier comme modèle pour être réutilisé par la suite. Pour plus de sécurité on peut aussi synchroniser notre projet vers Dropbox, personnellement ça ne marche pas chez moi.
J’ai donc utilisé la class DropboxUploader disponible sur Github pour envoyer mes projets dessus: Envoyer des fichiers vers Dropbox en PHP.

Plein de petites options tout aussi utiles sont disponible comme pouvoir chosir le compilateur, le document principal pour la compilation ou encore choisir la langue du correcteur orthographique.
Il y a aussi une autocomplétion que je ne trouve pas au point et une option pour choisir un thème pour l’éditeur de code pour rendre l’écriture plus agréable ou encore la taille du texte. Des raccourcis clavier sont aussi de la partie:

Les raccourcis clavier disponibles

Les raccourcis clavier disponibles

Pour finir une autre option bien pratique est la possibilité de choisir avec quoi on affiche le PDF généré.

Une dernière fonction utile: afficher en jaune sur le PDF l’emplacement ou on est en train d’écrire comme on peut le voir sur l’image:

Aller à l'emplacement sur le PDF

Aller à l’emplacement sur le PDF

ShareLaTeX en Français

ShareLatex grace à ça communauté à été traduit, par défaut la version Anglaise s’affiche. On va activé la version Française:


nano /opt/sharelatex/web/config/settings.defaults.coffee

Et on recherche:


# i18n
# ------
#
i18n:
subdomainLang:
www: {lngCode:"en", url: siteUrl}
defaultLng: "en"

Et à la place, on met:


# i18n
# ------
#
i18n:
subdomainLang:
www: {lngCode:"fr", url: siteUrl}
defaultLng: "fr"

On peut bien entendu avoir un sous domaine par langue:

Afficher le code
N’oubliez pas dans ce qu’a la de configurer chaque sous domaine dans apache ou nginx^^.

ShareLaTeX propose également un correcteur orthographique, mais pour cela on doit avoir aspell d’installé et notre langue doit être dans la liste des langues disponibles dans l’éditeur et le Français n’y est pas.
Ce qui veut dire que ShareLatex ne pourra pas corriger les fautes dans vos documents sauf si vous écrivez en anglais^^.

Pour rappelle:

On test l'installation

On test l’installation

Pas de panique, on va donc installer les dictionnaires Français:


sudo apt-get install aspell-fr

Maintenant si on relance un:


sudo grunt check --force

Ce qui donne:

Test des langues disponible avec aspell

Test des langues disponible avec aspell

On peut voir que les dictionnaires Français sont présent, mais on ne peut pas encore les utiliser!!! Pour les utiliser on va devoir les rajouter dans la configuration de ShareLatex.

On retourne donc dans notre fichier de configuration:


nano /opt/sharelatex/web/config/settings.defaults.coffee

Et on rajoute les langues que l’on souhaite, par défaut il n’y a que l’Anglais. On rajoute le Français:


# Spell Check Languages
# ---------------------
#
# You must have the corresponding aspell dictionary installed to
# be able to use a language. Run `grunt check:aspell` to check which
# dictionaries you have installed. These should be set for the `code` f$
# each language.
languages: [
	{name: "English", code: "en"},
	{name: "French", code: "fr"}
]

Pour finir, on à juste à rédémarrer ShareLatex. On va donc dans:


cd /opt/sharelatex

Et on le démarre:


sudo -u sharelatex grunt run

Tout est maintenant en Français!!!

Laisser tourner ShareLaTeX avec screen

Vous l’aurez sans doute remarqué: fermer la console arrête ShareLaTeX et nginx retourne une jolie erreur:


502 Bad Gateway
nginx/1.6.2

Pour contrer ça on va mettre ShareLaTeX dans un screen. Le programme Screen permet de laisser tourner un logiciel même quand on a fermer la console. Par contre on devra le relancer au redémarage du serveur.

On va donc l’installer:


sudo apt-get install screen

Avec cette commande on peut lister les screen:


screen -ls

Comme on peut le voir, j’ai déja créé un screen qui à pour nom: « sharelatex » pour mieu me repérer et je ne suis pas dedans car il y a le mot « Detached »:


screen -ls
There is a screen on:
        5608.sharelatex (05/10/2014 13:11:39)   (Detached)
1 Socket in /var/run/screen/S-root.

Pour créer un screen, on à juste à faire:


screen -S sharelatex

On peut voir maintenant qu’on est automaquement rataché au screen créé:


screen -ls
There is a screen on:
        5420.sharelatex (05/10/2014 19:01:48)   (Attached)
1 Socket in /var/run/screen/S-root.

Ensuite on tape la commande pour démarrer ShareLaTeX on fait comme d’habitude:


cd /opt/sharelatex

Puis:


sudo -u sharelatex grunt run

On peut maintenant fermer le logiciel. Au bout de quelque secondes ShareLaTeX aura démarré comme d’habitude.

La partie admin

ShareLatex comporte une zone cachée dans son interface. Cette zone caché seul les gens qui la connaissent peuvent la trouvé: c’est la zone d’administration!!!

La zone d'administration de ShareLatex

La zone d’administration de ShareLatex

Pour monter les droits d’un compte en compte admin on tape dans la console:


sudo mongo

Ce qui donne:


sudo mongo
MongoDB shell version: 2.0.6
connecting to: test

Ensuite on tape:


use sharelatex

On nous informe qu’on utilise la db sharelatex:


switched to db sharelatex

Ensuite on à plus qu’une commande à taper. Il faut mettre l’adresse mail de son compte ShareLaTeX:



db.users.update({email:"mon_adresse@example.com"}, {"$set":{isAdmin:true}})

Une fois déconnecté et reconnecté, il faut se rendre sur: http://sharelatex.simonbhb.fr/admin

Je ne détaillerais pas toutes les options, car je ne sais pas toute à quoi elles servent :( . Les plus importantes pour moi sont sans doute celles qui permettent de fermer l’éditeur ou empêcher les utilisateurs de l’ouvrir. Il y a en à une autre qui m’intéresse particulièrement c’est l’onglet « System Messages » qui permet d’afficher des messages à tous les utilisateurs pour les prévenir par exemple d’une maintenance:

La fonction message

La fonction message

Info: La partie admin devrait être réécrite et traduite un jour, mais je ne sais pas quand :(

Régler les petits problèmes

Si comme moi vous avez des erreurs de package manquants…:


LaTeX Error: File `ucs.sty' not found.

Type X to quit or <RETURN> to proceed, or enter new name. (Default extension: sty) Enter file name: ! Emergency stop. <read *> l.8 \usepackage [utf8]{inputenc} %%... *** (cannot \read from terminal in nonstop modes) 

Cette commande devrait réglé le problème:


sudo apt-get install texlive-latex-extra

Si ça ne change rien, une installation complète de texlive est possible:


sudo apt-get install texlive-full

Autre problème que j’ai rencontré: Si l’éditeur de code ne s’affichage pas.
J’ai souvent ce problème avec Firefox. C’est bête, mais c’est une erreur dont je n’ai pas encore trouvé de solution sauf passé sous Chrome quand ça arrive(ou l’inverse, mais rare).

Faire une mise à jour de ShareLaTeX

Pour faire une mise à jour de ShareLaTeX, il y a rien de plus simple. On commence par se rendre dans son dossier:


cd /opt/sharelatex

Ensuite on tape:


sudo git pull 

Ca va mettre à jour les fichiers de ShareLaTeX qui ont été modifier sur le dépôt github.

Puis on tape:


sudo npm install

Et pour finir:


sudo grunt install

ShareLaTeX est maintenant à jour.

Ce tuto est maintenant terminé, j’espère que vous êtes encore la :) et que vous avez réussi votre installation de ShareLaTeX. Je rappelle qu’une démo est dispo ici: http://sharelatex.simonbhb.fr ou vous avez bien sur la version officiel ici: https://www.sharelatex.com.

Un tuto long qui je l’espère vous aura aidé et qui sera pour moi un pense bête pour m’aider si je dois refaire une installation un jour. Je tiens à remercier Leeloo du forum d’ovh pour son aide précieuse.

Le dépot github, Source 1, Source 2


Tous les codes sont testés et sont fonctionnels, si un de ces codes ne marche pas chez vous, merci de me le signaler.
Partager:
8.00 avg. rating (85% score) - 1 vote

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. tu m’as vraiment sauve!!!!!!

    juste un petit typo;
    avant de la section « Installation de ShareLatex »:

    1 sudo nmp -v
    2 1.3.14

    le binaire s’appelle npm.

    Est-que je peux le traduire a la anglais et le publiquer, en vous faisant le merit?

  2. Admins dit :

    fait ce que tu veux^^, mais tu peux me citer ? Sinon est ce que tu as un problème avec Firefox ?

    PS: le but de ces articles c’est de m’aider moi si je dois réinstaller pour x raison, mais aussi pour les autre^^.

  3. Fred dit :

    Bonjour,
    alors la chapeau pour toutes ces infos…
    Bon moi je début en serveurs etc. donc il me manque le point de départ. Je vois bien que je dois avoir un serveur debian par exemple pour faire tout ça.
    Peut-on avoir sharelatex hébergé chez free ou un autre hébergeur? ou doit-on monter un serveur chez soi?

    Merci et pardon pour la question de base…

    Fred

    • Admins dit :

      Il faut un accès complet à la machine c’est à dire un accès SSH sur un serveur dédié ou type VPS ou encore un PC sur linux en local mais dans ce qu’a la ça sert un peut à rien^^. Donc free je suis pas sur que ça soit possible.

      Si tu as un RaspberryPi tu peux essayé, ça na pas marché avec le miens mais les nouveau sont beaucoup plus puissant maintenant.

  4. Landrieu dit :

    Bonjour,

    Ton tuto est super, en plus il n’y a pas beaucoup d’information sur internet.

    Personnellement j’ai toujours l’erreur 502 Bad Gateway

    ma config nginx (je connais pas car toujours utiliser apache…)

    https://framabin.org/?4c65e23d83e2fe44#t+d3kvSysJrhysSXhhVLmSuffozUfX6vokuPcPwZBP8=

    le lancement de sharelatex a l’air d’être ok en tout je n’ai aucun message d’erreur donc je pense que ça vient de nginx.

    Merci d’avance pour ton aide !

  5. Will dit :

    Bonjour,
    La version ainsi installée permet-elle de travailler en collaboration sur un même .tex? Cette fonction n’est disponible que sur la version pro, du coup je me demande si elle est implémentée dans la version open-source.
    Merci !

  6. Leuillet dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce tutoriel qui m’a beaucoup aidé dans l’installation de ShareLaTex avec Apache 2.4.
    Mon problème vient du fait que je n’arrive pas à y accéder depuis l’extérieur et il m’est affiché : « Erreur du serveur Désolé, quelque chose ne fonctionne pas et votre projet ne peut pas être compilé. Veuillez réessayer dans quelques instants. » La version de LaTeX est TeXLive 2015.

    Sur internet, je trouve plusieurs réglages, tous différents, mais qui ne solutionnent pas mon problème et pas grand chose sur les réglages de ShareLaTeX.

    Si tu as des idées sur une slution à apporter, je suis preneur,
    Merci d’avance

  1. 23 décembre 2014

    immobilier

    fabuleux post, merci bien.

  2. 31 janvier 2015

    Biore

    Nice article, It was inspiring.

Laisser un commentaire